Reprise des écoles le 11 mai : pourquoi ?

SNUDI-FO

Syndicat National Unifié des Directeurs, Instituteurs

et professeurs des écoles de l’enseignement public Force Ouvrière

UD CGT FO – Bourse du Travail – Cours Victor Hugo – 42000 St-ETIENNE
Tél. : 04 77 43 02 92 – Port. : 07 71 15 98 16 – Fax : 04 77 43 02 99 – Courriel : snudifo42@wanadoo.fr
Cher.e.s camarades
Comme vous le savez, le 13 avril dernier le président de la République a annoncé sa décision d’organiser la reprise des cours dans tous les établissements scolaires à partir du 11 mai.
Le ministre de l’Éducation Nationale a rappelé aux personnels leur obligation d’assurer leur service à partir du 11 mai, contestant par avance toutes les procédures de droit de retrait.
Pourtant le 16 mars, le président de la République justifiait la fermeture des classes dans les écoles, collèges et lycées dans les termes suivants : « Nos enfants et les plus jeunes, selon le conseil scientifique, sont celles et ceux qui propagent le plus rapidement le virus. C’est à la fois pour les protéger et réduire la dissémination du virus à travers le territoire ».
Cette affirmation du 16 mars ne serait-elle plus d’actualité aujourd’hui ? C’est ce que voudraient nous faire croire certains spécialistes … de l’éducation nationale !
Malheureusement la pandémie est toujours là et les scientifiques craignent l’arrivée de la deuxième vague.
Le protocole d’accueil des élèves montre clairement les intentions du gouvernement : les enfants doivent reprendre l’école pour permettre aux parents de retourner au boulot !
Si l’intérêt pédagogique primait, pourquoi faire reprendre les plus jeunes et pas les lycéens ?
Nous sommes conscients qu’un certain nombre de salariés ont besoin de retourner au travail, qu’ils ont besoin par conséquence d’une solution de garde pour leurs enfants, c’est pourquoi nous ne comprenons pas les enjeux du projet gouvernemental.
Un élargissement à toutes les familles n’ayant pas d’autre solution de garde, du système d’accueil des enfants tel qu’il est pratiqué depuis le début du confinement serait préférable.
L‘ensemble de la communauté éducative est unanime pour dire qu’il est impossible de faire respecter les gestes barrière à des enfants, y compris le conseil scientifique qui préconise une rentrée en septembre seulement.
l’heure où des interrogations émergent sur le lien possible entre Covid 19 et maladie de Kawasaki, on apprend qu’un enfant atteint par cette maladie vient d’être admis à CHU de St-Etienne.
FO a engagé une campagne contre la réouverture des écoles dans ces conditions, signez et faites signer la pétition en ligne.
Faites circuler cette information auprès de tous les parents d’élèves que vous connaissez pour qu’ils puissent décider du retour à l’école de leurs enfants en toute connaissance de cause et en toute indépendance des discours gouvernementaux.
Le Conseil Syndical du SNUDI FO 42